Colère et espoir à New York ... face à un projet de mosquée près de Ground Zero

ليست هناك تعليقات

NEW YORK — Un ambitieux projet de mosquée et de centre culturel islamique à deux pas du site des attentats du 11 septembre 2001 à New York suscite la colère mais aussi l'espoir dans une ville qui redoute plus que toute autre les actes terroristes.

Il n'y a pas grand chose à voir pour le moment sur le site où ce projet pourrait voir le jour, situé à environ 200 m de l'endroit où se dressaient les tours jumelles du World Trade Center où environ 3.000 personnes sont mortes le 11 septembre 2001. Un magasin de vêtements abandonné et c'est tout.

Mais l'imam Feisal Abdul Rauf, qui dirige l'organisation musulmane à l'origine du projet, s'active pour que ce centre sur plusieurs niveaux voie le jour en plein coeur de Manhattan.

Selon lui, le projet devrait à la fois faire revivre une rue de New York laissée à l'abandon et changer la façon dont les Américains perçoivent les musulmans.

L'imam parle de mosquée avec salle de sport, salle de spectacle et peut-être même d'une crèche.

"Il n'y a rien de semblable au Etats-Unis", dit M. Rauf à l'AFP. "Cela sera un centre pour tous, pas seulement pour les musulmans".

Les musulmans américains sont de plus en plus pointés du doigt, tant par l'opinion publique que par les services de sécurité comme pouvant être à l'origine d'actes de terrorisme.

Une tentative d'attentat à la voiture piégée à Time Square le 1er mai, dont l'auteur présumé est un Américain musulman d'origine pakistanaise, a poussé des élus du Congrès à proposer une nouvelle loi pour priver de leur nationalité américaine les personnes soupçonnées de liens avec des organisations terroristes.

L'édification d'une mosquée et d'un centre culturel musulman en plein coeur de New York pourrait, selon l'imam, contibuer à rapprocher le monde musulman et l'Occident. Mais en raison du choix du lieu, à deux pas de "Ground Zero", le projet est davantage vu comme une provocation.

Pour le site internet www.nomosquesatgroundzero.wordpress.com (pas de mosquées à Ground Zero), le "scandale continue". Le site d'opposants au projet accuse l'organisation de M. Rauf de vouloir imposer cette mosquée.

D'autres estiment que l'idée revient à construire un centre culturel allemand à Auschwitz.

"Crachat au visage de tous ceux qui sont morts le 11-Septembre", écrit Blitz, un journal qui se décrit comme "antijihadiste".

"C'est le mauvais quartier pour construire la mosquée", fait valoir Scott Rachelson, 59 ans, qui travaille avec des personnes réclamant des indemnisations pour des dégâts liés aux attentats.

Jennifer Wood, 36 ans, qui habite l'immeuble jouxtant le bâtiment choisi pour le projet explique que l'idée d'avoir une mosquée devant chez elle l'angoisse. "Je ne sais pas pourquoi cela doit être ici. La ville est grande".

Face à la critique, l'imam assure vouloir "construire une identité américano-musulmane". Selon lui, le projet pourrait coûter entre 105 et 140 millions de dollars.

"Il y a un environ un milliard de musulmans dans le monde. Ce ne sont pas tous des terroristes!", lance de son côté Mohammed-Iqbal Hossain Chowdhury, un immigré du Bangladesh qui tient un kiosque à journaux de l'autre côté de la rue.

ليست هناك تعليقات:

إترك تعليقك

اترك تعليقك

جميع الحقوق محفوظة © 2016 - مدونة فيصل الورشة